fbpx
Afriksurvey
Notre mission

AFRIKSURVEY aide les entreprises et les organismes qui travaillent sur le continent à mieux comprendre leurs marchés et leurs consommateurs.

Nous suivre
Top
Qu'est-ce qu'une étude d'image et de notoriété ? | AfriKSurvey
351
post-template-default,single,single-post,postid-351,single-format-gallery,mkd-core-1.0,woocommerce-no-js,highrise-ver-1.2,,mkd-smooth-page-transitions,mkd-ajax,mkd-grid-1300,mkd-blog-installed,mkd-header-standard,mkd-sticky-header-on-scroll-up,mkd-default-mobile-header,mkd-sticky-up-mobile-header,mkd-dropdown-slide-from-bottom,mkd-dark-header,mkd-full-width-wide-menu,mkd-header-standard-in-grid-shadow-disable,mkd-side-menu-slide-from-right,mkd-woocommerce-columns-4,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.7,vc_responsive

Blog

Étude d’image et de notoriété

1. Commanditaires :

Les personnalités du monde politique, artistique (people) et les entreprises commerciales.

2. Définition :

Fondamentalement, l’étude de notoriété répond à la question “quelle proportion de prospects connaît ma marque ?”. Si la mesure de la notoriété permet d’identifier quelle proportion d’individus connaît un produit ou une entreprise, elle ne permet pas, en revanche de déterminer ce que ces individus en pensent, sur un plan positif ou évidemment négatif. Pour ce faire, l’étude qui convient est l’étude d’image qui consiste à répondre à la question suivante : “que véhicule ma marque, en termes d’identité, de Valeurs, de territoire ?. L’image de marque est généralement définie comme l’expression des représentations mentales qu’un ensemble d’individus associent à une entreprise, une marque ou un produit.

3. Objectif

– Objectif de l’étude de notoriété : mesurer le degré de familiarité d’une marque

– Objectif de l’étude d’image : connaître les perceptions que les clients ou les prospects ont à l’égard d’une marque.

4. Méthodologie d’une étude de notoriété et d’une étude d’image

  • Étude de notoriété

L’étude de notoriété proposée par AIM s’appuie sur une technique quantitative, visant à mesurer la proportion de personnes interviewées connaissant / ne connaissant pas la marque.

  • Étude d’image

La démarche d’investigation liée à une étude d’image, s’appuie, à l’inverse, avant tout sur des méthodes qualitatives, avant, éventuellement, d’être complétées par des investigations quantitatives. Il s’agit alors d’interroger les clients et les non clients de la marque, afin d’explorer le “territoire d’image” que la marque a pu se construire face à celui de ses concurrents. En fonction des objectifs précis qui ont été fixés à l’étude, différentes techniques pourront être mises en œuvre, au premier rang desquelles figurent celle des réunions de groupe (“focus group”). Cette technique, grâce à la dynamique de groupe favorisant l’expression d’idées et de perceptions, permet de recueillir les discours collectifs communément admis par les représentants de populations homogènes ou complémentaires. Elle représente incontestablement un outil extrêmement utile dans le cadre de recherches portant sur le territoire ou la construction des valeurs d’une marque. Elle apparaît donc davantage appropriée que la technique des entretiens individuels, auxquels il est parfois cependant nécessaire de recourir pour des raisons pratiques (difficulté à réunir certaines populations dans le cadre de réunions).

Lire aussi : Étude d’usage et attitude

5. Bénéfice client

  • Bénéfice d’une étude de notoriété

La réalisation d’une étude de notoriété s’inscrit donc, le plus souvent, dans la mise en place d’un projet visant à mesurer de façon récurrente l’évolution du taux de notoriété de la marque. Une telle démarche peut alors permettre un meilleur pilotage de la stratégie de communication de l’entreprise, et ce à plusieurs niveaux :

– mesurer l’efficacité d’actions de communication (publicité, sponsoring, …) mises en œuvre par l’entreprise, mais aussi par ses concurrents,

– identifier les cibles auprès desquelles les actions se sont avérées les plus efficaces ou au contraire sans effet,

– déterminer comment réaffecter des moyens marketings et commerciaux, au plan géographique, en fonction des zones où la marque a atteint un niveau de

notoriété qu’elle s’était fixée ou au contraire qui s’avère encore insuffisant

  • Bénéfice d’une étude d’image

Une étude d’image répond donc, en général, à une question stratégique que se pose l’entreprise, comme par exemple :

– définir, pour les prochaines années, une nouvelle stratégie de communication Corporate,

– choisir, à l’occasion d’une restructuration d’une entreprise, la ou les marques qui devront être conservées et celles qui seront abandonnées, ou arbitrer, à l’occasion du lancement d’une nouvelle offre, sous quelle marque celle-ci sera lancée,

– mesurer la perception du caractère légitime ou non à ce que l’entreprise s’approprie dans son discours et son positionnement certaines valeurs auxquelles le marché est réceptif, (la protection de l’environnement, le développement durable, la qualité de la fabrication, la qualité du service, …),

– mesurer l’impact d’un changement de stratégie commerciale ou marketing, un changement de nom, dresser un bilan d’une stratégie de repositionnement sur le marché,

Votre Note
Cliquez pour noter ce post!
[Total: 1 Average: 5]
Sans commentaires

Laissez un commentaire